Conseils pratiques pour conduire sur la neige

Les vacances arrivent à grand pas, beaucoup d’entre vous regagneront les stations pour avoir le plaisir de dévaler les pistes. Cependant, avant de profiter des joies des vacances, c’est le moment de connaître quelques astuces avant de s’aventurer sur une route enneigée ! Avoir une voiture équipée de pneus neige récemment posés et posséder les chaînes dans le coffre ne suffit pas pour avoir une conduite irréprochable sur la neige.

Influencée par plusieurs facteurs comme le type de voiture, la qualité des pneus, la quantité de neige sur la route mais encore le comportement du conducteur, la conduite sur neige peut devenir rapidement un cauchemar. Rarement enseignée lors du permis de conduire et loin d’être innée,  la conduite sur route enneigée est très différente de celle sur route normale.

Voici nos quelques conseils pour rouler dans les meilleures conditions de sécurité.

  1. Equipez vos pneus

Les pneus hiver, plus souvent appelés « pneus neige » sont fortement conseillés du mois de novembre jusqu’au mois de mars inclus. Ils possèdent une gomme et une sculpture adaptées pour le verglas et la neige, ce qui est favorable pour avoir une meilleure tenue sur la route. Pour un maximum d’efficacité, il est important d’équiper ses quatre roues d’une manière identique.

Concernant les chaînes, entraînez-vous à les mettre en place au moins une fois car le jour venu, vous saurez comment les utiliser. Utilisez les aires de chaînage pour éviter de gêner les autres automobilistes et provoquer des embouteillages. Lorsque que votre voiture sera équipée des chaînes, il est important de ne pas rouler au-dessus de 50 km/h. Mais surtout d’être sûre de bien les mettre sur des roues motrices (à l’avant sur la majorité des voitures).

  1. Attention au freinage !

Il ne faut surtout pas freiner brusquement sur la neige. Cela apporterait une perte d’adhérence et donc un mouvement de patinage. Pensez à freiner très doucement pour éviter de bloquer les roues, et utiliser votre frein moteur. Afin d’éviter de glisser, roulez avec une allure modérée et ne freiner pas en tournant les roues pour ne pas filer tout droit.

  1. Dosez votre accélération

Une accélération brutale fera partir à coup sûr votre voiture en glissade. Ralentissez un peu, et vous retrouverez de l’adhérence ainsi que le pouvoir directionnel. Il faut donc arriver à bien doser votre allure, que se soit en circonstance de démarrage, de conduire sur la route mais aussi en côte. Petits conseils :

  • En côte, gardez un régime bas (première ou deuxième). Si les roues commencent à patiner, relâchez un peu l’accélérateur et vous retrouverez de l’adhérence.
  • Au démarrage : lâchez l’embrayage doucement sur une distance de 150 mètres pour éviter que vos roues patinent. Si c’est le cas, relâchez l’accélérateur au maximum pour reprendre de l’adhérence puis réembrayer doucement afin de reprendre le contrôle.
  1. Se rendre visible

Avant de prendre la route, assurez-vous de bien la déneiger : vitres, pare-brise et rétro sont les primordiaux. Mais pensez aussi au capot et au toit car en cas de freinage ou de rafale de vent, la couche de neige pourrait se retrouver sur votre pare-brise. Et donc vous cacher dangereusement la visibilité. Les feux de croisement sont nécessaires, puis en cas de tempête de neige ou de brouillard, allumez vos feux de brouillard.

  1. Anticipez les zones à risques

Sous-bois ombragés, rond-point, ponts et autres sont souvent des zones à risques où le verglas se forme. A leur approche, redoublez de vigilance et ralentissez.

  1. Aidez le passage des déneigeuses

Il est interdit de doubler les déneigeuses lorsqu’elles sont en action et il est obligatoire de leur faciliter le passage, surtout sur les routes étroites. Faites donc attention lorsque vous voyez le message « déneigement en cours » sur les panneaux et pensez à bien ralentir.

  1. Et si vous preniez de plus grande distance de sécurité ?

Premièrement, il faut anticiper la distance de freinage qui est bien plus importante et grande sur les routes neigeuses. Elle demande plus de temps pour éviter de glisser. Secondement, il arrive de temps en temps de se faire bloquer derrière une voiture qui doit s’arrêter subitement pour cause de patinage. Si vous avez une plus grande distance de sécurité, vous aurez le temps de l’éviter. Et donc de continuer votre route tranquillement.

Adopter une conduite souple et redoubler de vigilance sont les règles d’or pour éviter les sorties de route et accidents. Nous vous conseillons, comme dernière petite astuce, de faire suivre avec vous un « kit de survie ». Il sera composé d’une raclette pour gratter le pare-brise givré, un chiffon pour nettoyer des vitres embuées, une petite pelle pour dégager la voiture si jamais vous êtes bloqué. Mais aussi d’ampoules de rechange, d’une lampe de poche pour une meilleure visibilité dans la nuit, des vêtements chauds, une couverture de survie et de l’eau en quantité en cas d’immobilisation prolongée.

Vous avez donc les clés en main pour conduire sur la neige en toute sécurité, bonne route !

Autres articles qui pourraient vous intéresser

COVID-19 : Mesures Sanitaires, nos engagements

Comme vous le savez, en cette période …

MY SECOND HOME devient TERRESENS – Hôtels …

  My Second Home (MSH) est la filiale de …

Découvrez les 2 Alpes, une station iséroise …

Station-village traditionnelle Iséroise, la …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer